Archives de catégorie : Actualités

Naissance de l’IJCLab

Né au 1er janvier 2020, le Laboratoire de physique des deux infinis Irène Joliot-Curie (IJCLab – Université Paris-Saclay, CNRS), est le fruit du regroupement de cinq laboratoires de physique implantés sur le campus d’Orsay : le Centre de sciences nucléaires et de sciences de la matière (CSNSM), le laboratoire Imagerie et modélisation en neurobiologie et cancérologie (IMNC), l’Institut de physique nucléaire d’Orsay (IPNO), le Laboratoire de l’accélérateur linéaire (LAL) et le Laboratoire de physique théorique (LPT).

Ces laboratoires ont partagé nombre de projets scientifiques et une histoire commune, celle-là même qui est à l’origine et au développement du campus.

Avec ses quelques 800 collaborateurs, ce laboratoire d’envergure a vocation à couvrir de multiples domaines de la physique des deux infinis et de ses applications, grâce notamment à des pôles scientifiques aux disciplines bien établies, et d’autres aux domaines émergents et aux activités d’interface : physique des hautes énergies, physique nucléaire, astroparticules & cosmologie, énergie & environnement, physique des accélérateurs, physique théorique, physique et santé. Doté d’infrastructures et de plateformes technologiques (Andromède, ALTO, Laserix, SCALP, Supratech), IJCLab fait état de compétences techniques et d’expertises remarquables, parfois uniques. Il a la capacité et l’ambition de mener des projets à grande échelle aux niveaux national et international, mais aussi de stimuler et soutenir des projets à plus petite échelle, ainsi que des projets à cycle plus court survenant en fonction des événements scientifiques récents et/ou des percées techniques.

Grâce à ses liens privilégiés avec l’Université Paris-Saclay et l’Université de Paris, IJCLab offre aux étudiants, aux chercheurs et enseignants-chercheurs, un environnement favorable à l’enseignement, à la formation et au transfert de connaissances.

JUAS – L’Ecole Interuniversitaire sur les Accélérateurs de Particules

La 25ème édition de l’Ecole Interuniversitaire sur les Accélérateurs de Particules (JUAS) s’est déroulée à ESI-Archamps (Haute-Savoie) du 8 janvier au 15 mars. Des 58 participants, 18 étaient en provenance d’universités, laboratoires et entreprises français (Grenoble, Paris-Sud, Caen, Bordeaux – GANIL, LPSC, CEA Saclay – Thales, Bergoz).

JUAS a été particulièrement heureuse d’accueillir cette année pour la première fois deux ingénieurs jordaniens du laboratoire SESAME dont la participation a été prise en charge par l’AIEA.

Une mention spéciale à Simon Vallières, doctorant en co-tutelle Université de Bordeaux / INRS Varennes (Québec), major de promo du cours 1, à qui a été attribué le prix IPAC. Bénéficiaire d’une bourse attribuée par les organisateurs, il participera à IPAC18 à Vancouver où, aux côtés du Directeur de JUAS, Philippe Lebrun, il représentera l’école auprès de la communauté internationale des spécialistes des accélérateurs de particules.

Le 15 février près de 100 personnes ont assisté à une soirée conviviale organisée pour fêter la 25ème édition de JUAS, en même temps que la 5ème édition de sa petite sœur, ESIPAP (European School of Instrumentation in Particle & Astroparticle Physics).

Un grand merci à Frédérick Bordry, Directeur des accélérateurs et de la technologie au CERN, pour son aimable participation et son soutien fidèle aux écoles de l’ESI.