Archives par mot-clé : LOA

Chaire de professeur junior en interaction laser-plasma

Version française ci-dessous / French translation below

Junior Professor Chair in laser-plasma at CNRS

The CNRS in France will very soon open a Junior Professor Chair related to « New perspectives in physics of laser-matter interaction in high or ultra-high-intensity regime ».

The project includes 4 years of salary for the chair, 200 k€ for the project and 120 k€ for a PhD grant. After the chair, this position is aimed to become a permanent Director of Research position at CNRS.

The host laboratories are : the Laboratoire pour l’Utilisation des Lasers Intenses (LULI) and the Laboratoire d’Optique Appliquée (LOA), located at the Institut Polytechnique de Paris (IPP), a world-class Institute of science and technology at Palaiseau.

The candidate is supposed to conduct the following activities related to the chair program :
– Teaching on laser-plasma interaction at the IPP (40 hours/year)
– Participate and conduct a research program (experimental, theoretical or numerical) related to laser-matter interaction in high or ultra-high-intensity regime

If you are interested in this position and would like more information on how to apply to this position contact :
– LULI : Patrick Audebert (patrick.audebert@polytechnique.fr) or Sébastien Le Pape (le-pape.s@bureau.luli.polytechnique.fr)
– LOA : Stéphane Sebban (stephane.sebban@ensta.fr) or Jerome Faure (jerome.faure@ensta-paris.fr)

Chaire de professeur junior en interaction laser-plasma au CNRS

Le CNRS ouvrira prochainement une Chaire de Professeur Junior sur le thème  » Nouvelles perspectives en physique des interactions laser-matière en régime de haute ou ultra-haute intensité « .

Le projet comprend 4 ans de salaire pour la chaire, 200 k€ pour le projet et 120 k€ pour une bourse de thèse. Après la chaire, ce poste a vocation à devenir un poste permanent de directeur de recherche au CNRS.

Les laboratoires d’accueil sont le Laboratoire pour l’Utilisation des Lasers Intenses (LULI) et le Laboratoire d’Optique Appliquée (LOA), situés à l’Institut Polytechnique de Paris (IPP), un institut de science et technologie de classe mondiale à Palaiseau.

Le candidat est censé mener les activités suivantes liées au programme de la chaire :
– Enseigner sur l’interaction laser-plasma à l’IPP (40 heures/an).
– Participer et conduire un programme de recherche (expérimental, théorique ou numérique) sur l’interaction laser-matière en régime de haute ou ultra-haute intensité.

Si ce poste vous intéresse et si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur la manière de postuler à ce poste, contactez :
– LULI : Patrick Audebert (patrick.audebert@polytechnique.fr) ou Sébastien Le Pape (le-pape.s@bureau.luli.polytechnique.fr)
– LOA : Stéphane Sebban (stephane.sebban@ensta.fr) ou Jerome Faure (jerome.faure@ensta-paris.fr)

Le Prix Laclare 2021 est décerné à Cédric Thaury

Le 13ème prix de Spécialité Accélérateurs Jean-Louis Laclare est décerné à Cédric Thaury.

Cédric Thaury Prix Laclare 2021

Cédric Thaury dirige depuis 2019 le groupe UPX, Sources Ultra-rapides de Particules et Rayonnement X, composé de 13 personnes, au sein du Laboratoire d’Optique Appliquée (LOA), unité mixte de recherche (UMR) CNRS – Ecole Polytechnique (EP) – ENSTA-Paristech. En tant que chargé de recherche, son domaine de spécialité est l’étude de l’accélération d’électrons et du rayonnement X dans les accélérateurs laser-plasma.

Après un travail expérimental de thèse sous la direction de Fabien Quéré, au CEA, sur la génération d’harmoniques d’ordre élevé d’un laser sur miroir plasma, Cédric Thaury a souhaité développer ses compétences théoriques et élargir ses connaissances en rejoignant le groupe de Victor Malka au LOA pour explorer l’accélération d’électrons dans le sillage d’un laser (accélération laser-plasma)

Les résultats de son travail de début de carrière ont déjà été récompensés dans plusieurs domaines : le prix de thèse de la division Plasma de l’EPS puis, pour les accélérateurs laser-plasma, par le Prix Fresnel pour les aspects appliqués de la division Optique et Electronique Quantique de l’EPS.

Cédric Thaury a effectué de remarquables contributions dans un domaine clef à la croisée de plusieurs champs disciplinaires : l’accélération laser-plasma. Ses investigations ont de nombreuses applications dans le domaine des hautes énergies. Il a ainsi contribué au développement de la lentille laser-plasma et du nouveau concept de guide d’onde plasma pour augmenter l’énergie des électrons. Il a contribué au développement et à l’optimisation de sources innovantes de rayons X : rayonnement bétatron, diffusion Compton, et rayonnement synchrotron, soit à partir d’un onduleur plasma, soit à partir d’un onduleur magnétique. Ces différents développements l’ont conduit à déposer trois brevets. Un quatrième brevet, en cours de dépôt, a pour sujet un nouvel outil très prometteur et novateur appelé « axiparabole » qui peut être utilisée pour piloter un accélérateur à champ de sillage sans déphasage. Ses résultats récents sur le contrôle simultané du guidage laser et des processus d’injection apportent enfin une solution prometteuse et élégante à la réalisation d’accélérateurs stables dans la gamme de quelques GeV par des techniques laser-plasma.

Très actif, son groupe a reçu de nombreux financements de projets à visée applicative. Parmi les plus récents, on peut citer : le contrôle non destructif (DGA), la tomographie 3D pour l’inspection de fret (H2020), le développement de cibles innovantes pour améliorer les performances des accélérateurs laser-plasma (IFAST). D’autres applications peuvent avoir des retombées dans le traitement des cancers en utilisant l’expansion du plasma dans le vide et dans l’accélération de faisceaux d’ions de haute énergie lors de l’interaction d’un laser de forte intensité avec le plasma.

La passion de Cédric Thaury se traduit également par l’encadrement de nombreuses thèses (5) et postdoctorants (4) et de nombreuses publications dans des revues à comité de lecture : plus de 56 articles, dont 12 dans Physical Review Letters et 10 dans des journaux de Nature Publishing Group, ainsi que de nombreuses présentations dont 21 dans des conférences internationales.

Cédric Thaury est un collaborateur actif sur l’infrastructure de recherche Apollon et est fortement impliqué dans le projet LAPLACE. Apollon est une infrastructure de recherche (IR) placée sous la tutelle du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et de l’École polytechnique, conçue pour atteindre une puissance laser multipetawatt. Le projet LAPLACE vise à être le premier centre français entièrement consacré aux accélérateurs plasma et à leurs applications, avec l’ambition d’être une transition entre la recherche fondamentale sur l’accélération plasma et le développement d’un véritable accélérateur. Dans ce contexte, Cédric Thaury s’investit fortement dans des collaborations industrielles visant à utiliser les accélérateurs plasmas pour le contrôle non-destructif, la sécurité aux frontières, ou la radiobiologie.