Tous les articles par David Amorim

Le Prix Laclare 2022 est décerné à David Longuevergne

David Longuevergne, lauréat du prix Jean-Louis Laclare 2022

Le 14ème prix de spécialité accélérateurs Jean-Louis Laclare est décerné à David Longuevergne.

David Longuevergne travaille au sein du Laboratoire de Physique des Deux Infinis Irène Joliot-Curie (IJCLab) à Orsay, dans le domaine de la Supraconductivité en régime RadioFréquence (SRF).

Après avoir soutenu sa thèse à l’Institut de Physique Nucléaire d’Orsay (IPNO) en 2009 sur le sujet « Study and test of a superconducting accelerating module for Spiral2 Project », il a effectué un post-doctorat sous la supervision de R. E. Laxdal à TRIUMF (laboratoire national canadien pour la recherche en physique nucléaire et en physique des particules) pendant deux années durant lesquelles il a apporté son expertise des linacs supraconducteurs pour le développement de l’activité 1,3 GHz du projet E-Linac. À présent physicien de l’IJCLab, il est coordinateur national de l’IN2P3 pour les activités SRF et est impliqué dans de nombreux projets autour de cette thématique de première importance pour les accélérateurs actuels et futurs.

Outre ses résultats scientifiques remarquables sur les cavités accélératrices supraconductrices, tels que le modèle de dégradation du facteur qualité des cavités accélératrices, utilisé pour les qualifications des cavités dans le cadre des projets SPIRAL2, ESS, MYRRHA, le développement des systèmes de pistons d’accord mobiles des cavités de SPIRAL2, ses études sur le polissage des cavités, le jury a fortement apprécié son implication au niveau international en tant que Project Leader à la contribution CNRS au projet PIP II de FermiLab, programme de grande importance pour l’IN2P3, ainsi que sa participation à la Commission Technique de la Tesla Technology Collaboration (TTC) depuis 2019. Cela témoigne de la grande reconnaissance internationale qu’il a atteinte dans le domaine des cavités accélératrices supraconductrices. Il est de plus membre du panel d’experts « High Gradient Acceleration » pour la définition de la feuille de route Européenne pour la Physique des Particules.

David Longuevergne est enfin acteur de la transmission de ses connaissances, impliqué dans l’enseignement de l’Ecole doctorale PHENIICS (cours et travaux pratiques sur la supraconductivité et la cryogénie), et à la MYRTE Accelerator School sur la Supraconductivité en régime RF et en tant qu’encadrant de doctorants et de post- doctorants.

La richesse de ce parcours, l’expertise de très haut niveau dont il fait preuve dans le domaine de la supraconductivité en régime RF, attestée par son implication actuelle dans un projet international d’envergure (PIP II), l’apport de son travail au déploiement de SPIRAL2, et aux avancées de l’ESS et MYRRHA, ont conduit le jury à lui décerner le 14ème Prix Jean-Louis Laclare.

Le premier accessit est par ailleurs décerné à Mathieu Valléau.

Mathieu Valléau travaille au Synchrotron SOLEIL dans le domaine des onduleurs cryogéniques, dans lequel il a fait preuve d’excellence en apportant de nombreuses innovations essentielles pour notre communauté.

Mathieu Valléau, premier accessit

Il est, au fil des ans, devenu incontournable dans cette spécialité dont il fait profiter non seulement SOLEIL mais aussi d’autres laboratoires dans le monde, par le biais de collaborations fructueuses : avec le Paul Scherrer Institute (PSI) en Suisse dans laquelle il a fait évoluer les nouvelles sondes à effet Hall pour onduleurs de faible entrefer, avec MAX IV en Suède pour la fabrication d’un onduleur cryogénique de 3 m de long et d’entrefer 3 mm, ou encore dans le cadre de sa responsabilité du Work Package « Short Period High Field Undulators » et de sa co-responsabilité du Work Package « Cryogenic APPLE Undulator », dans le consortium LEAPS – League of European Accelerator-based Photon Sources.

Le jury a tenu à souligner le parcours exemplaire de Mathieu Valléau qui a fait preuve d’une ténacité et d’un engagement remarquables, lui permettant, suite à son diplôme initial de DUT, de gravir avec succès tous les échelons vers cette reconnaissance internationale.

I.FAST: Programme d’échanges académie-industrie

Le projet européen I.FAST (Innovation Fostering in Accelerator Science and Technology) ouvre des subventions pour financer des échanges de connaissances et d’expertises entre les laboratoires et les industries.

Les techniciens et ingénieurs des entreprises industrielles développant des composants pour les accélérateurs et les aimants auront la possibilité de visiter un ou plusieurs laboratoires membres du projet I.FAST. Similairement des scientifiques, ingénieurs ou techniciens des laboratoires pourront visiter un ou plusieurs industriels.

La subvention peut s’élever jusqu’à 7000 € pour couvrir les salaires, frais de voyage et de subsistence des ingénieurs et techniciens lors de leurs visites.

La date limite de candidature est fixée au 30 septembre 2022.

Toutes les informations peuvent être trouvées sur la page dédiée du site web d’I.FAST ci-dessous.

Post-doctorat en accélération laser-plasma

Version française ci-dessous / French translation below

Post-doctoral position in laser-plasma acceleration

The DACM (Department of Accelerators, Cryogenics and Magnetism), a department of Irfu at CEA Saclay, is strengthening its team working in the field of laser-plasma acceleration.

The department is seeking a post-doctoral fellow to develop numerical simulation codes for the design of a Futur Accélérateur Laser-Plasma à Électrons (FALPE).
The successful candidate will be responsible for the development of the accelerator model and simulation codes and will participate in the design and implementation of accelerators for this project.

More information about the offer is available in the attached document on the page.

Post-doctorat en accélération laser-plasma

Le DACM (Département des accélérateurs, de cryogénie et de magnétisme), département de l’Irfu au CEA Saclay, cherche à renforcer son équipe travaillant sur le domaine de l’accélération laser-plasma.

Le département propose un post-doctorat portant sur le développement de codes de simulations numériques pour la conception d’un Futur Accélérateur Laser-Plasma à Électrons (FALPE).
La personne retenue sera responsable du développement des codes et modèles de l’accélérateur et participera à la conception et à la mise en oeuvre d’accélérateurs dans le cadre de ce projet.

Plus d’informations sur l’offre sont disponibles dans le document joint sur la page.

Les accélérateurs, l’Homme et l’univers

Dans son nouveau livre Les accélérateurs, l’homme et l’univers Phu Anh Phi NGHIEM, physicien au CEA, nous invite à découvrir le fonctionnement des accélérateurs de particules, machines devenues des éléments clés du développement scientifique des États.

Au fil du temps ils ont trouvé de nombreuses applications pour étudier des matériaux, fabriquer des composants électroniques, guérir des maladies…

Utilisés pour l’étude des lois de la physique, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, l’étude du fonctionnement de ces machines hors-normes nous amène aussi à réfléchir à la place de l’être humain dans l’univers.

Le livre est disponible sur la boutique en ligne d’EDP Sciences, en format papier ou électronique.

Assistant-e Ingénieur-e en exploitation d’accélérateur

Dans le cadre des concours Ingénieurs et Techniciens du CNRS, l’Institut de Chimie Physique (ICP) à Orsay ouvre un poste d’assistant-e ingénieur-e pour l’exploitation du laser à électron libre CLIO.

La personne sélectionnée devra assurer l’exploitation de l’accélérateur, sa maintenance et son suivi opérationnel, en lien avec les responsables techniques et scientifiques.

D’autre part elle aura pour mission de développer de nouvelles solution d’automatisation et de mesure pour les deux plateformes CLIO et ELYSE.

Plus d’informations sur le poste sont disponibles dans le document joint sur la page.

Plus d’informations ainsi que les modalités du concours CNRS sont disponibles sous le lien cnrs.fr/concours-it

Conférence : le Futur Collisionneur Circulaire, présentation à la communauté

Une première présentation du projet de Futur Collisionneur Circulaire, étudié dans le cadre de la stratégie européenne pour la physique des particules, est organisé sous l’égide de la Société Française de Physique.

Les objectifs et défis de ce futur accélérateur seront présentés pour la première fois à l’ensemble de la communauté des physiciennes et physiciens, le jeudi 2 juin à partir de 19h à l’amphithéâtre Farabeuf, Campus des Cordeliers, 15 rue de l’École de Médecine à Paris.

Plus d’informations sur le programme et l’inscription à l’événement sont disponibles dans le lien ci-dessous.

Responsable de produits aimants supraconducteurs et pulsés

SigmaPhi recherche un ou une ingénieur-e ou docteur-e en mécanique ou électrotechnique pour un poste de chef de produits en aimants supraconducteurs ou aimants pulsés.

Le poste est situé à Vannes dans le Morbihan, avec des déplacements réguliers en France et à l’international.

Plus de détails peuvent être trouvés sur la page web de l’offre en lien ci-dessous, ou en contactant l’adresse email recruitment@sigmaphi.fr

Chaire de professeur junior en interaction laser-plasma

Version française ci-dessous / French translation below

Junior Professor Chair in laser-plasma at CNRS

The CNRS in France will very soon open a Junior Professor Chair related to « New perspectives in physics of laser-matter interaction in high or ultra-high-intensity regime ».

The project includes 4 years of salary for the chair, 200 k€ for the project and 120 k€ for a PhD grant. After the chair, this position is aimed to become a permanent Director of Research position at CNRS.

The host laboratories are : the Laboratoire pour l’Utilisation des Lasers Intenses (LULI) and the Laboratoire d’Optique Appliquée (LOA), located at the Institut Polytechnique de Paris (IPP), a world-class Institute of science and technology at Palaiseau.

The candidate is supposed to conduct the following activities related to the chair program :
– Teaching on laser-plasma interaction at the IPP (40 hours/year)
– Participate and conduct a research program (experimental, theoretical or numerical) related to laser-matter interaction in high or ultra-high-intensity regime

If you are interested in this position and would like more information on how to apply to this position contact :
– LULI : Patrick Audebert (patrick.audebert@polytechnique.fr) or Sébastien Le Pape (le-pape.s@bureau.luli.polytechnique.fr)
– LOA : Stéphane Sebban (stephane.sebban@ensta.fr) or Jerome Faure (jerome.faure@ensta-paris.fr)

Chaire de professeur junior en interaction laser-plasma au CNRS

Le CNRS ouvrira prochainement une Chaire de Professeur Junior sur le thème  » Nouvelles perspectives en physique des interactions laser-matière en régime de haute ou ultra-haute intensité « .

Le projet comprend 4 ans de salaire pour la chaire, 200 k€ pour le projet et 120 k€ pour une bourse de thèse. Après la chaire, ce poste a vocation à devenir un poste permanent de directeur de recherche au CNRS.

Les laboratoires d’accueil sont le Laboratoire pour l’Utilisation des Lasers Intenses (LULI) et le Laboratoire d’Optique Appliquée (LOA), situés à l’Institut Polytechnique de Paris (IPP), un institut de science et technologie de classe mondiale à Palaiseau.

Le candidat est censé mener les activités suivantes liées au programme de la chaire :
– Enseigner sur l’interaction laser-plasma à l’IPP (40 heures/an).
– Participer et conduire un programme de recherche (expérimental, théorique ou numérique) sur l’interaction laser-matière en régime de haute ou ultra-haute intensité.

Si ce poste vous intéresse et si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur la manière de postuler à ce poste, contactez :
– LULI : Patrick Audebert (patrick.audebert@polytechnique.fr) ou Sébastien Le Pape (le-pape.s@bureau.luli.polytechnique.fr)
– LOA : Stéphane Sebban (stephane.sebban@ensta.fr) ou Jerome Faure (jerome.faure@ensta-paris.fr)