Tous les articles par David Amorim

Les accélérateurs, l’Homme et l’univers

Dans son nouveau livre Les accélérateurs, l’homme et l’univers Phu Anh Phi NGHIEM, physicien au CEA, nous invite à découvrir le fonctionnement des accélérateurs de particules, machines devenues des éléments clés du développement scientifique des États.

Au fil du temps ils ont trouvé de nombreuses applications pour étudier des matériaux, fabriquer des composants électroniques, guérir des maladies…

Utilisés pour l’étude des lois de la physique, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, l’étude du fonctionnement de ces machines hors-normes nous amène aussi à réfléchir à la place de l’être humain dans l’univers.

Le livre est disponible sur la boutique en ligne d’EDP Sciences, en format papier ou électronique.

Assistant-e Ingénieur-e en exploitation d’accélérateur

Dans le cadre des concours Ingénieurs et Techniciens du CNRS, l’Institut de Chimie Physique (ICP) à Orsay ouvre un poste d’assistant-e ingénieur-e pour l’exploitation du laser à électron libre CLIO.

La personne sélectionnée devra assurer l’exploitation de l’accélérateur, sa maintenance et son suivi opérationnel, en lien avec les responsables techniques et scientifiques.

D’autre part elle aura pour mission de développer de nouvelles solution d’automatisation et de mesure pour les deux plateformes CLIO et ELYSE.

Plus d’informations sur le poste sont disponibles dans le document joint sur la page.

Plus d’informations ainsi que les modalités du concours CNRS sont disponibles sous le lien cnrs.fr/concours-it

Conférence : le Futur Collisionneur Circulaire, présentation à la communauté

Une première présentation du projet de Futur Collisionneur Circulaire, étudié dans le cadre de la stratégie européenne pour la physique des particules, est organisé sous l’égide de la Société Française de Physique.

Les objectifs et défis de ce futur accélérateur seront présentés pour la première fois à l’ensemble de la communauté des physiciennes et physiciens, le jeudi 2 juin à partir de 19h à l’amphithéâtre Farabeuf, Campus des Cordeliers, 15 rue de l’École de Médecine à Paris.

Plus d’informations sur le programme et l’inscription à l’événement sont disponibles dans le lien ci-dessous.

Responsable de produits aimants supraconducteurs et pulsés

SigmaPhi recherche un ou une ingénieur-e ou docteur-e en mécanique ou électrotechnique pour un poste de chef de produits en aimants supraconducteurs ou aimants pulsés.

Le poste est situé à Vannes dans le Morbihan, avec des déplacements réguliers en France et à l’international.

Plus de détails peuvent être trouvés sur la page web de l’offre en lien ci-dessous, ou en contactant l’adresse email recruitment@sigmaphi.fr

Chaire de professeur junior en interaction laser-plasma

French translation below

Junior Professor Chair in laser-plasma at CNRS

The CNRS in France will very soon open a Junior Professor Chair related to « New perspectives in physics of laser-matter interaction in high or ultra-high-intensity regime ».

The project includes 4 years of salary for the chair, 200 k€ for the project and 120 k€ for a PhD grant. After the chair, this position is aimed to become a permanent Director of Research position at CNRS.

The host laboratories are : the Laboratoire pour l’Utilisation des Lasers Intenses (LULI) and the Laboratoire d’Optique Appliquée (LOA), located at the Institut Polytechnique de Paris (IPP), a world-class Institute of science and technology at Palaiseau.

The candidate is supposed to conduct the following activities related to the chair program :
– Teaching on laser-plasma interaction at the IPP (40 hours/year)
– Participate and conduct a research program (experimental, theoretical or numerical) related to laser-matter interaction in high or ultra-high-intensity regime

If you are interested in this position and would like more information on how to apply to this position contact :
– LULI : Patrick Audebert (patrick.audebert@polytechnique.fr) or Sébastien Le Pape (le-pape.s@bureau.luli.polytechnique.fr)
– LOA : Stéphane Sebban (stephane.sebban@ensta.fr) or Jerome Faure (jerome.faure@ensta-paris.fr)

Chaire de professeur junior en interaction laser-plasma au CNRS

Le CNRS ouvrira prochainement une Chaire de Professeur Junior sur le thème  » Nouvelles perspectives en physique des interactions laser-matière en régime de haute ou ultra-haute intensité « .

Le projet comprend 4 ans de salaire pour la chaire, 200 k€ pour le projet et 120 k€ pour une bourse de thèse. Après la chaire, ce poste a vocation à devenir un poste permanent de directeur de recherche au CNRS.

Les laboratoires d’accueil sont le Laboratoire pour l’Utilisation des Lasers Intenses (LULI) et le Laboratoire d’Optique Appliquée (LOA), situés à l’Institut Polytechnique de Paris (IPP), un institut de science et technologie de classe mondiale à Palaiseau.

Le candidat est censé mener les activités suivantes liées au programme de la chaire :
– Enseigner sur l’interaction laser-plasma à l’IPP (40 heures/an).
– Participer et conduire un programme de recherche (expérimental, théorique ou numérique) sur l’interaction laser-matière en régime de haute ou ultra-haute intensité.

Si ce poste vous intéresse et si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur la manière de postuler à ce poste, contactez :
– LULI : Patrick Audebert (patrick.audebert@polytechnique.fr) ou Sébastien Le Pape (le-pape.s@bureau.luli.polytechnique.fr)
– LOA : Stéphane Sebban (stephane.sebban@ensta.fr) ou Jerome Faure (jerome.faure@ensta-paris.fr)

Post Doctorats au Synchrotron SOLEIL en instrumentation faisceau

English version below

Deux post-doctorats en instrumentation faisceau sont ouverts à SOLEIL, la source de lumière synchrotron française, au sein du groupe Diagnostics et Synchronisation.
Ces deux postes s’inscrivent dans le cadre du projet d’upgrade majeur de l’anneau de stockage d’électrons qui vise à augmenter la brillance du faisceau de photons fourni aux lignes de lumière.

Diagnostics pour le nouveau booster

Le premier poste porte sur la conception des différents outils de diagnostics pour le profil et l’émittance transverse du faisceau d’électrons au sein du futur booster de SOLEIL.
Le travail se focalisera sur l’étude et le design de ces diagnostics, ainsi que sur d’éventuels tests sur la machine actuellement en opération.

Diagnostics photons pour l´anneau de stockage

Le second poste porte sur la conception des nouveaux X-ray Beam Position Monitor (XBPMs) pour l’anneau de stockage de SOLEIL. Les nouveaux instruments devront être capable de gérer l’augmentation de brillance prévue dans le cadre de l’upgrade.
Le travail portera sur le design et le prototypage de ces nouveaux instruments, ainsi que sur leur test dans l’anneau de stockage actuel.

Two post-doctoral positions in beam instrumentation are open at SOLEIL, the French synchrotron light source, within the Diagnostics and Synchronisation group.
These two positions are part of the major upgrade project of the electron storage ring which aims at increasing the brightness of the photon beam supplied to the beam lines.

Transverse diagnostics for the booster’s upgrade

The first position concerns the design of various diagnostic tools for the profile and transverse emittance of the electron beam within SOLEIL’s future booster.
The work will focus on the study and design of these diagnostics, as well as on possible tests on the machine currently in operation.

Photon BPM for the storage ring

The second position concerns the design of new X-ray Beam Position Monitors (XBPMs) for the SOLEIL storage ring. The new instruments will have to handle the increased photon brightness expected from the upgrade.
The work will focus on the design and prototyping of these new instruments, as well as their testing in the current storage ring.

Conférence : Des accélérateurs de particules pour la recherche et le développement durable

L’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA) organise sa première conférence internationale sur les applications des accélérateurs de particules pour la recherche, les applications et le développement durable.

Cette conférence vise à présenter et promouvoir les applications des accélérateurs dans des domaines variés comme la biologie, la science des matériaux, les applications environnementales, la lutte contre le changement climatique…

Elle mettra aussi en avant les enseignements tirés des programmes de formations se basant sur les accélérateurs, des programmes d’accès utilisateurs ou de l’exploitation des installations. Les bénéfices socio-économiques obtenus grâce aux accélérateurs seront également exposés.

Dates et informations supplémentaires

La conférence se tiendra du 23 au 27 mai 2022 au siège de l’AIEA à Vienne.
Une connexion à distance sera aussi proposée.

Plus d’informations sont disponibles sur la page web de l’événement iaea.org/events/accconf22 et sur sa page Indico conferences.iaea.org/event/264

Comment les accélérateurs peuvent-ils contribuer face aux défis environnementaux ?

Le projet I.FAST, qui inclut 49 partenaires européens, lance un défi collaboratifs aux étudiants de master : il s’agira durant dix jours de trouver des solutions innovantes pour utiliser les accélérateurs de particules face aux enjeux environnementaux.

Dix jours de challenge en équipe

Pendant 9 jours des étudiants de différentes disciplines se réuniront au sein de l’ESI à Archamps, près du CERN pour réfléchir en plusieurs équipes et élaborer leur solution au problème posé.

Des séminaires sur les accélérateurs de particules et sur les défis environnementaux seront proposés pour mieux cerner les enjeux.

Le dixième jour les différentes équipes présenteront leurs travaux au CERN devant un jury d’experts et auront l’occasion de visiter les installations.

La date limite pour le dépôt des candidatures est le 14 février.